Stay in Touch With Us

Odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore.

Email
magazine@example.com

Phone
+32 458 623 874

Addresse
302 2nd St
Brooklyn, NY 11215, USA
40.674386 – 73.984783

MarketingCrunch

  /  Anti-procrastination   /  Procrastination : 5 conseils pour améliorer votre productivité
Procrastination : 5 conseils pour améliorer votre productivité

Productivité

 

La procrastination. Ce fléau des temps modernes, qui frappe sans distinction d’âge, de milieu ou de genre. Ce mal pernicieux, qui s’infiltre partout, chez vous, au travail, pour siphonner votre productivité, aspirer votre efficacité, qui attaque sans prévenir.

Vous êtes vous déjà retrouvé à regarder un Nokia 3310 subir les assauts d’une presse hydraulique sur YouTube ? Avez vous déjà tellement déroulé votre fil d’actualité Facebook que vous êtes tombé à cours de nouveautés ? Alors il est temps pour vous d’agir.

1. Se fixer des jalons

Pour combattre la procrastination, qui frappe souvent lorsque la tâche est trop difficile, ou fastidieuse à compléter, un bon moyen est de diviser cette tâche en plus petits objectifs, facilement atteignables. Ainsi, chaque petit objectif viendra avec son sens de l’accomplissement, et vous permettra de gravir petit à petit l‘Everest que représente au sens figuré (et parfois même au sens propre) votre vaisselle sale.

2. Prenez des pauses

Prendre des pauses… Pour plus travailler ? Cela semble contre-intuitif, mais toute une batterie d’études montre que prendre des pauses, au moins “intellectuelles”, permet de rester concentré sur vos objectifs lors des périodes de travail. Attention, on ne parle pas ici de pauses Facebook ou Twitter de 25 minutes, qui vous rongent votre journée. Il s’agit ici de faire des pauses de 3 à 5 minutes, toutes les 25–30 minutes de travail : ne pensez plus au boulot, allez vous chercher un café, un verre d’eau, prenez une pause caca. Vous vous sentirez allégé, dans tous les sens du terme.

3. Prenez soin de vous

Cela peut vous paraître évident, voire stupide, mais votre bien-être joue un rôle plus important que vous ne croyez sur votre efficacité, au travail comme chez vous.

Faites du sport. Planifiez vos repas, et faites-vous à manger chez vous, plutôt que de martyriser votre carte bleue sur Deliveroo. Forcez-vous à dormir au moins 7 heures. Si toutes ces tâches rentrent aussi dans la catégorie procrastination pour vous, fixez-vous de petits objectifs : au moins 2 plats cuisinés cette semaine, une séance d’1 heure de sport, etc… “Un esprit sain dans un corps sain” n’est pas seulement un proverbe : c’est aussi une vérité qui se vérifie aisément.

4. Améliorez votre environnement de travail

Directement en lien avec le point précédent, commencez par votre bureau. Nettoyez ces gobelets de cafés vides, ces emballages de barres chocolatées, et rangez un peu tous ces dossiers qui traînent depuis des semaines. Faire place nette vous aidera à y voir plus clair, dans vos affaires comme dans votre travail.

Notez que ce point s’applique à votre environnement physique comme votre environnement virtuel. Ranger vos dossiers dans un ordre logique, et vider régulièrement votre bureau et votre dossier “téléchargement” permettra à votre ordinateur comme votre cerveau de mieux fonctionner.

On ne s’attardera pas sur ce point, mais il est évident que limiter les distractions est une base. Commencez par fermer votre onglet Twitter, ou mettre un casque antibruit si vous travaillez dans un open-space par exemple, et vous verrez votre productivité s’envoler. Évident, mais bon à rappeler.

5. Ne soyez pas trop dur avec vous

Peut-être le point le plus important de cette liste, et celui qui vous demandera le plus de travail sur vous même.

Dans un excellent article, BuzzFeed est revenu récemment sur la “Génération Burnout”, les “Millenials” (défini ici comme les gens nés entre 1983 et 1996). Pour vous la faire courte : sans vous en rendre compte, vous souffrez très probablement d’un léger, mais permanent burnout. Ça veut dire quoi ? Concrètement, ça veut dire que vous vous mettez constamment la pression pour tout, ce qui finit par vous pourrir la vie. Et ruiner votre productivité. Tout devient un effort surhumain. Laisser une lettre à la poste ? Un des douze travaux d’Hercules sûrement. Étendre la machine ? Autant traverser l’Atlantique en dos crawlé.

Moralité ? Ce n’est pas autant de votre faute que vous le pensez. Cessez de culpabiliser pour avoir fait attendre la vaisselle. Apprenez à relativiser : une fois que ne vous sentirez plus personnellement responsable de tout, vous serez petit à petit libéré d’un immense poids.

Et paf la productivité.

Post a Comment

You don't have permission to register